Sarah DEHOVE

FILMS

0 films à voir

0 films vus

0 films notés

0 avis de films

TV

0 séries à voir

0 séries TV vus

0 séries TV notées

0 avis de séries TV

BD

0 BD à lire

0 BD lus

0 BD notées

0 avis de BD

MUSIQUE

0 musiques à écouter

0 musiques écoutées

0 musiques notées

0 avis de musique

A voir, à lire, à entendre

  • FILMS
  • BD
  • Séries TV
  • MUSIQUE

Médiathèque

  • FILMS
  • BD
  • Séries TV
  • MUSIQUE

Avis

  • FILMS
  • BD
  • Séries TV
  • MUSIQUE

Ses articles

  • FILMS
  • DVD
  • BD
  • Séries TV
  • MUSIQUE

Des fanzines BD dans la boîte aux lettres

Comment trouver les perles de la création fanzinesque dans le bouillonnement qui l’anime ? En déambulant sur les stands de festival, en errant sur les sites, blogs et autres Tumblr, ou en faisant confiance à certains regards avertis.

Entretien avec Raphaelle Macaron du collectif Samandal

Pour le numéro anniversaire de Samandal, Raphaelle Macaron, rédactrice en chef, a choisi d’inviter les contributeurs à se pencher sur la question de l’utopie, et à interroger l’idéal esthétique, politique, fictif.
Victime en 2010 d’un procès ayant condamné des planches publiées dans le septième numéro (co-édité par l’Employé du Moi) pour "incitation à la discorde confessionnelle, atteinte à la religion, publications de fausses informations, diffamation et calomnie", Samandal n’en finit pourtant pas de défendre la liberté de création.

Dans le cortex de Blexbolex- A l’épreuve du constructivisme russe

Le festival Formula Bula clôt son épisode 5. Pour finir en beauté, du 14 octobre au 8 novembre, la salle d’exposition de la Médiathèque Françoise Sagan à Paris prête son espace à une rencontre de circonstance entre les livres pour enfants des constructivistes russes et les travaux préparatoires de Blexbolex de son dernier ouvrage Nos Vacances à paraître le 1er décembre chez Albin Michel Jeunesse.
De circonstance puisque nous fêtons en ce mois d’octobre les 100 ans de la révolution soviétique, mais (...)

Dark Circus au Pulp Festival

Depuis quatre ans que le festival PULP existe, outre les excellentes expositions, les rencontres choisies, et le cadre printanier de la Ferme du Buisson, se glisse dans le programme une performance comme on en voit peu. Après Histoires d’amour de la compagnie Theatrocinema, Billy The Kid I Love you, de Loo Hui Phang, Rodolphe Burger, Julien Perraudeau, Fanny Michaëlis et Philippe Dupuy, cette année, le frisson nous a traversé lors de la représentation de Dark Circus.
Passée par le festival (...)